Sélectionner une page

La pharmacie a rouvert : un « événement » pour la commune

6 octobre 2020

La lumière a été rallumée. Et à 9 heures pile, les premiers clients, ordonnance à la main, ont pu s’engouffrer dans l’officine. Ce mardi, la pharmacie de Romenay a rouvert ses portes, après trois mois d’une fermeture consécutive à une procédure de liquidation judiciaire. Derrière le comptoir, les Romenayous ont ainsi découvert leur nouvelle pharmacienne, Stéphanie Urbano, qui exerçait auparavant à Simandre. À ses côtés, Noémie Soufflot, fraîchement auréolée de son diplôme de préparatrice.

« Tout fait en un mois »

Malgré quelques difficultés avec le logiciel informatique, la nouvelle gérante reste toute souriante. Elle trouve le moment « assez excitant ». D’autant plus que les choses sont allées relativement vite. « On a récupéré les clés le 26 août. On a tout fait en un mois. » Tout ? Le passage devant le conseil de l’ordre des pharmaciens (début septembre) pour être autorisée à exercer à Romenay, suivi de « la course pour faire toutes les démarches administratives ». Parallèlement, la rénovation complète de l’officine : carrelage, peinture… ; l’aménagement d’une salle de confidentialité et d’orthopédie. « On a bien été aidé par la famille, les amis et les artisans », apprécie Stéphanie Urbano. Et puis il a fallu faire le tri, mettre en place. « On est parti d’une page blanche ; on a tout enlevé et tout remis », résume-t-elle.

Après ces derniers mois chaotiques, c’est peu dire que la réouverture de l’officine était attendue. « On a eu beaucoup de coups de fil », rapporte la pharmacienne. « C’est un vrai soulagement, plus besoin d’aller à Saint-Trivier », confie Maryse, une habitante du village qui, pour la petite anecdote, fut ce mardi la première cliente de la pharmacie nouvelle version. « Il y en avait marre de faire cinq kilomètres pour aller chercher ses médicaments », renchérit Lucien.

D’autres actualités…